Category Archives: Τερζιέφ Λοράν

L’acteur et réalisateur Laurent Terzieff est mort

LEMONDE.FR avec AFP | 03.07.10 |

Le comédien français Laurent Terzieff, récompensé à la soirée des  Molières, le 25 avril 2010 à Créteil.
AFP/FRED DUFOUR
Le comédien français Laurent Terzieff, récompensé à la soirée des Molières, le 25 avril 2010 à Créteil.
  • Véritable légende du théâtre, l’acteur et metteur en scène Laurent Terzieff est mort vendredi soir à l’âge de 75 ans à l’hôpital de la Salpêtrière, «de complications pulmonaires» après avoir été «souffrant pendant plusieurs semaines», a annoncé samedi son agent, Alain Ichoux.

Indépendant, exigeant et discret, cet autodidacte du théâtre avait révélé des auteurs tels que Andreiev, Mrozek, Milosz et les anglo-saxons James Saunders, Murray Schisdal, Edward Albee. Lors de la 24e cérémonie des Molières, Laurent Terzieff, acteur incandescent au visage émacié, avait été sacré meilleur comédien pour son interprétation de «L’Habilleur», de Ronald Harwood et de «Philoctète», de Jean-Pierre Siméon. «J’ai toujours œuvré pour une mixité entre un certain théâtre privé et l’aide publique dont je dispose», a-t-il déclaré en recevant sa récompense, soulignant que «le théâtre ne se laisse pas enfermer dans des clivages et des étiquettes».

Né le 27 juin 1935 à Toulouse , d’une mère céramiste et d’un père sculpteur d’origine russe, Laurent Terzieff s’était consacré au théâtre après avoir vu, adolescent, «La Sonate des spectres» de Strinberg, mise en scène par Roger Blin, dont il sera le fils spirituel. Après avoir appris le métier «sur le tas» comme machiniste, souffleur, figurant, doublure, il débute en 1952, grâce à Jean-Marie Serreau, autre mentor, dans «Tous contre tous» d’Adamov. La beauté romantique de son visage émacié et de son regard clair auraient pu faire de lui un idéal jeune premier de cinéma, quand Marcel Carné le révèle à 23 ans dans «Les Tricheurs», peu après son succès de télévision dans l’émission «En votre âme et conscience». Bunuel, Clouzot, Godard, Pasolini lui confieront des rôles, mais Laurent Terzieff, épris d’absolu, ne cède pas aux sirènes de la starisation, et choisit le théâtre comme un sacerdoce. En 1961, il fonde la compagnie qui porte son nom, et qui sera hébergée dans les petits théâtres privés (Lutèce, La Bruyère, Lucernaire).

Là, il peut créer, loin des rumeurs et des engouements, les pièces inédites d’auteurs qu’il affectionne, comme Andréiev («La Pensée», 1961), Schisgal («Le Tigre et les dactylos», 1963), Albee («Zoo Story», 1965), et Mrozek («Tango», 1967), dont il créera plusieurs autres pièces dans les années 1970 et 1980.  Il monte également de nombreux spectacles de poésie autour de Rilke, Brecht et Milosz, puis «Dernières lettres de Stalingrad» (2001), un réquisitoire contre la guerre. Acteur au jeu hors mode et d’une très grande sensibilité, – il avait notamment triomphé dans «Tête d’Or» chez Barrault et reçu de nombreuses récompenses : prix Gérard Philipe en 1964, Grand prix national du théâtre en 1984, et plusieurs Molière, pour deux pièces qui ont été de vifs succès publics : «Ce que voit Fox» (1988) et «Temps contre Temps» (1993). En 2002, il avait perdu sa compagne et partenaire de théâtre, Pascale de Boysson. Quelques mois plus tard, il était remonté seul en scène pour «Florilège», un spectacle poétique.

«Φιλοκτήτης» στο Παρίσι με τον Λοράν Τερζιέφ

«Philoctete». Κορυφαία μορφή του γαλλικού θεάτρου, ο Λοράν Τερζιέφ έγινε γνωστός στο διεθνές κοινό από τις κινηματογραφικές εμφανίσεις του, αρχίζοντας από τον γοητευτικό «άγγελο εξολοθρευτή» στους «Ζαβολιάρηδες» του Μαρσέλ Καρνέ και συνεχίζοντας με πρωταγωνιστικούς ρόλους σε ταινίες του Κλοντ Οτάν-Λαρά, του Μπουνιουέλ, του Παζολίνι. Η τόσο σαγηνευτική ομορφιά των νεανικών του χρόνων χάθηκε γρήγορα, το ίδιο και η κινηματογραφική του λάμψη, ωστόσο ο Τερζιέφ ακολούθησε μια λαμπρή καριέρα στο θέατρο ως πρωταγωνιστής και σκηνοθέτης. Τώρα ετοιμάζεται για την πρεμιέρα του «Φιλοκτήτη», που θα δοθεί στις 24 Σεπτεμβρίου. Ερμηνεύει τον βασανισμένο ήρωα της σοφόκλειας τραγωδίας, η οποία παρουσιάζεται σε διασκευή του ποιητή Ζαν-Πιερ Σιμεόν και σκηνοθεσία του Κριστιάν Σιαρετί. Εως τις 18 Οκτωβρίου. [Ματιές στον κόσμο, επιμέλεια: Αγγελική Στουπάκη, Η Καθημερινή, 20/09/2009]

Laurent Terzieff [Philoctète] (Copyright Christian Ganet)