Category Archives: Εκθεση

Εκθεση αφιερωμένη στο έργο του Ευγένιου Ιονέσκο

Ionesco

Ionesco
Eugène Ionesco, 1960.
Photo Express Newspapers © Getty Images


  • 06 octobre 2009 – 03 janvier 2010
  • site François-Mitterrand / Galerie François 1er
L’exposition consacrée à l’œuvre d’Eugène Ionesco marque à la fois le centenaire de sa naissance et le don de ses archives par sa fille à la BnF.
Fondateur de ce que l’on a appelé le « théâtre de l’absurde » né sur les petites scènes de la Rive Gauche du Paris des années cinquante, Ionesco s’est rapidement imposé dès les années soixante comme un des grands rénovateurs du langage théâtral. Il reste l’un des auteurs les plus joués dans le monde. En sept thèmes – ou obsessions – l’exposition invite à l’exploration d’une œuvre protéiforme, puisée dans la matière des rêves. De La Cantatrice chauve à Voyage chez les morts, le théâtre de Ionesco n’a cessé de questionner la condition humaine.
En partenariat avec : INA, Le Magazine Littéraire , France 5.
  • Bibliotheque Nationale de France
  • www. bnf. fr

«Ionesco». Αφιερωμένη στο έργο του Ευγένιου Ιονέσκο, η έκθεση διοργανώθηκε με την ευκαιρία της εκατοστής επετείου από τη γέννηση του Γαλλορουμάνου συγγραφέα (1909-1994) αλλά και της δωρεάς του αρχείου του στην Bibliotheque Nationale από την κόρη του, Μαρί-Φρανς Ιονέσκο. Ιδρυτής του «θεάτρου του παραλόγου», που είδε το φως τη δεκαετία του ’50 σε μικρά θέατρα της αριστερής όχθης, ο Ιονέσκο γρήγορα αναδείχτηκε σε έναν από τους μεγάλους ανανεωτές της δραματουργικής τέχνης. Παραμένει, άλλωστε, μεταξύ των θεατρικών συγγραφέων με την πιο συχνή παρουσία στις σκηνές του κόσμου – στο Παρίσι, στο Theatre de la Huchette του Καρτιέ Λατέν, παίζονται επί 52 χρόνια τα έργα του «Φαλακρή τραγουδίστρια» και «Το μάθημα». Η έκθεση περιλαμβάνει πλήθος ντοκουμέντων -χειρόγραφα, επιστολές, φωτογραφίες, σχέδια για την προετοιμασία παραστάσεων-, ιχνηλατώντας τις ανησυχίες του συγγραφέα που ποτέ δεν έπαψε να αμφισβητεί τις συμβατικές ιδέες για την ανθρώπινη κατάσταση. Εως τις 3 Ιανουαρίου.

Ionesco

Ionesco
Sous la direction de Noëlle Giret
Présentation
Auteur dramatique et écrivain français d’origine roumaine, Eugène Ionesco (1909-1994) est, avec Samuel Beckett, le fondateur de ce que l’on a appelé le «théâtre de l’absurde». Ses pièces, ou plutôt ses «anti-pièces», dépourvues d’action, s’attachent à déstructurer le langage, symbole de l’aliénation, voire de l’exclusion. Elles sont l’expression de la solitude de l’homme et de l’insignifiance de son existence.
Chez Ionesco, l’humour se mêle de manière très subtile à une profonde désespérance, et son utilisation du non-sens et du grotesque aboutissent au fantastique. Après des débuts difficiles, ses premières pièces se jouant devant des salles vides, vient la reconnaissance internationale. Son théâtre, et en particulier La Cantatrice chauve, Les Chaises, Rhinocéros et Le roi se meurt, est traduit dans toutes les langues. Très impliqué dans la lutte pour les droits de l’homme, il publie des chroniques et parcourt le monde. Pendant les années 1980 et 1990, il s’adonne à la peinture, thérapie contre la dépression.
Avant-gardiste mais publié de son vivant dans la Bibliothèque de la Pléiade, Satrape du Collège de Pataphysique et membre de l’Académie française, clown et mandarin, Ionesco aimait à déstabiliser et demeure une personnalité complexe, à l’image de son œuvre.
Les documents présentés dans cet ouvrage sont en majeure partie inédits, provenant des archives personnelles d’Ionesco confiées à la Bibliothèque nationale de France, et offrent une approche de son écriture dramatique à travers manuscrits, notes et correspondance. Croquis de décors et de costumes et photographies et témoignent des principales mises en scène françaises et étrangères et de la diversité d’une œuvre protéiforme, puisée dans la matière des rêves et qui n’a cessé de questionner notre humaine condition.
Cet ouvrage est publié à l’occasion de l’exposition Ionesco, présentée par la Bibliothèque nationale de France sur le site François-Mitterrand, dans la galerie François Ier, du 6 octobre 2009 au 3 janvier 2010.
  • Les auteurs
Sous la direction de Noëlle Giret, conservateur général honoraire au département des Arts du spectacle de la BnF, commissaire de l’exposition : des essais de Robert Abirached, écrivain, critique dramatique, historien et enseignant du théâtre, auteur de nombreuses études sur la décentralisation théâtrale, Alain Besançon, historien, spécialiste de l’histoire de la Russie et de l’histoire du christianisme, Sonia De Leusse-Le Guillou, docteur ès Lettres, Jeanyves Guérin, professeur de littérature française à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre de l’UMR Écritures de la modernité (en 2006), spécialiste d’Audiberti et de Camus, de littérature et engagement au XXe siècle, Olivier Penot-Lacassagne, enseignant-chercheur ; des témoignages de Fernando Arrabal, Emmanuel Demarcy-Mota, Marie-France Ionesco, Jorge Lavelli, Massin, Lucian Pintilie, Roger Planchon ; et des textes inédits de Ionesco.
Advertisements